Éditions des femmes - Antoinette Fouque


Éditions des femmes - Antoinette Fouque

L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) défend l'égalité. L'AFD lutte dans le but d'empêcher la montée de tous les extrémismesdès lors que de nos jours, les droits des femmes sont toujours menacés. A l'occasion du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque (http://www.desfemmes.fr/) met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. Membre la commission des droits de la femme au parlement de Strasbourg, Antoinette Fouque occupe le siège de vice-présidente.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes dans le monde entier

Elle décède en 2014. Elle aura été récompensée des plus prestigieuses décorations du pays. Antoinette Fouque tient des conférences à l'ONU mais aussi dans le monde entier pour promouvoir les femmes. Lors d'une manifestation parisienne du MLF, elle brandit la banderole : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Antoinette Fouque crée l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie.

Antoinette Fouque, la mère de la féminologie

Logiquement, Antoinette Fouque a pris part à divers livres collectifs tels que "Portraits choisis" ou "Génération MLF 1968-2008". La théoricienne invente le mot "féminologie", dès lors qu'elle exécre les "-isme" qui réfèrent à une doctrine. Le combat d’Antoinette Fouque ne répond pas aux sirènes du militantisme féminin pur et dur, il soutient son attachement à la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes.

De l’enseignement à la psychanalyse

Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante côtoie Monique Wittig, théoricienne féministe pendant cette période. Parallèlement à sa mission d'enseignement, elle se fait critique littéraire pour deux sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une 3e. La future militante fait la connaissance du psychiatre Jacques Lacan à la fin des années soixante. Diplômée en Lettres, Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque fait dans un premier temps ses études dans les Bouches-du-Rhône puis choisit Paris. La Marseillaise est toujours en faculté lorsqu'elle se marie avec René Fouque. Antoinette Fouque va garder toute sa vie un ancrage politique marqué à gauche de ses années passées dans un quartier ouvrier. C'est à Marseille que se passe son enfance.